Qu’appelle-t-on un circuit court ?

L’agriculteur doit actuellement répondre à toutes les exigences des consommateurs en améliorant la production des denrées de quantité et de qualité en respectant la nature et l’environnement. En même temps, il doit assurer la rentabilité des exploitations agricoles. Afin de relever ces innombrables défis, il y a une solution qui s’offre à lui : un circuit court.

Qu’est-ce qu’un circuit court ?

Le circuit court est une méthode pour commercialiser des produits agricoles cantonnés longtemps à certains cercles militants. Cependant, cette alternative est devenue de plus en plus tendance en Europe. Vous entendez parler du circuit court quand vous limitez les intermédiaires entre un agriculteur et un consommateur. De manière spécifique, un circuit court est un genre de commercialisation de tous les produits agricoles ou bien horticoles, soit bruts soit transformés, par quoi il y a un intermédiaire qui intervient entre les deux acteurs. Vu sa définition, un circuit court peut donc vous mener à une proximité relationnelle et géographique entre chaque producteur et consommateur.

Les différentes sortes de circuits courts

Il y a plusieurs sortes de circuits-courts. Vous pouvez avoir une vente directe entre le producteur et le consommateur à savoir la vente à la ferme, les marchés de producteurs, l’AMAP (ou Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) fédérant les consommateurs et les exploitations agricoles, la cueillette, la restauration dans une ferme, les distributeurs en automatiques des produits de ferme, les ventes en bord de route, etc. Il y a même des lycées agricoles qui proposent aussi une vente de produits venant des exploitations faites par les élèves dans le cadre d’un circuit court. Par ailleurs, vous pouvez avoir également la vente indirecte avec des intermédiaires comme les points de vente collectifs, les coopératives, les artisans, etc. Quelques producteurs vont s’associer pour proposer plusieurs paniers composés de fruits et de légumes afin que vous puissiez cuisiner de bons plats pour la semaine.

Quels sont les avantages de cette pratique ?

Pour un agriculteur, le fait de vendre des produits dans un circuit court peut présenter plusieurs avantages, ce qui nécessite également de bonnes adaptations selon un mécanisme de commercialisation de genre classique. Pratiquer le circuit court semble bien avantageux. Il vous permettra de maîtriser parfaitement le prix de vente ainsi que les débouchés commerciaux pour éviter les crises ou les fluctuations au marché. L’agriculteur peut bénéficier d’un meilleur prix selon les efforts faits. Le fait de diversifier votre activité, essentiellement par la transformation de votre production, vous donne une possibilité de concevoir une meilleure valeur ajoutée. En outre, ce genre de pratique peut grandement contribuer à une bonne reconnaissance du métier des agriculteurs. Contacter directement le consommateur vous permettra alors d’avoir de bons retours sur les qualités de production.

Qu’est ce qu’un engrais naturel ?
Elevage et bien-être animal : ce que ça donne en pratique